La Dame aux Camelias: J’aime Crandall comme Manon Lescaut

A part un court instant de bonheur Marguerite Gautier est poursuivie tout au long du ballet par la vision de Manon Lescaut, de sa déchéance et de sa mort. Le drame de Marguerite s’entremêle à celui de Manon, et, comme souvent chez John Neumeier, la fiction semble tout à la fois engendrer et refléter la réalité.

Mads Blangstrup (Des Grieux), J’aime Crandall (Manon Lescaut), Susanne Grinder (Marguerite Gautier)

Voir l’album de 40 photographies mettant l’accent sur l’étonnante interprétation du rôle de Manon Lescaut par J’aime Crandall.

 

Cet article a été publié dans Ballet. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s